Thursday, 24 January 2013 00:16

The Antonino Museum

Imagine walking into the caves at Lascaux many thousands of years ago, imagine looking up through the flickering yellow of a tallow torch and seeing the arched and meaty back of an auroch or antelope. Hunger is one of humanity’s greatest assets, has driven the most extraordinary creations and invested so many emotions that calculating its value is meaningless. It’s like that other human imperative of covet, conquer, and copulate. Childlessness is suicide. Existence proceeds from and produces desire. And the raucous genes of savage man get wrapped in robes of civilization. We speak of peckishness and gastronomy, say meeting of the minds and affinity, but it’s still food and fucking. For more about the paintings, please visit the site, and don’t forget the guide ;o)

Published in Front Page
Monday, 28 January 2013 03:44

Petites Brésiliennes

Selon un billet intéressant, après certain balbutiements, sa vie se stabiliserait au célèbre métro-boulot-dodo, pour s'arrondir en vieillesse, éventuellement maladie, mais très certainement mort. J'avais décidé d'inverser les choses : je me suis arrêter de travailler vers les 45 ans avec l'intention de voyager, vivre, expérimenter, jouir et puis, quand je devenais inutile, de revenir à l'usine. Pendant ma cavale, j'ai passé 2 ans au Brésil. C'est là où j'ai réalisé l'un de mes rêves d'enfance - explorer la jungle amazonienne en pirogue - mais j'ai découvert un pays inimaginable aussi, un pays de violence et de corruption horribles, mais également de beauté et de générosité. C'est là, évidemment, où j'ai rencontré Antonino.

Je prévois - un jour - de revoir mes 1000 pages de récits de voyage et d'en faire des opuscules un peu plus digestes...

Published in Front Page